Rechercher

Bleu de Chibeni ou bleu de Chine

Dernière mise à jour : 14 févr. 2020

Dans les méandres de mes souvenirs d'enfant, une silhouette haute et fière, un visage grave au regard expressif, imposant le respect et coiffé d'une chéchia écarlate ou d'un chapeau de paille. Sous un nez en trompette une moustache comme celle de Chaplin, pour ne pas cité de vils personnages. Toujours parfaitement rasé, propre et ordonné jusqu'au plus petit détail. Il portait classieusement un bleu de travail, soit, d'un bleu électrique en ville, soit, délavé et blanchi par le temps en montagne. Cet homme et quel Homme! C'était mon grand-père et cette création lui est dédiée...





Le bleu de travail qu'on appel Dengri , fut dans mes pensées et jusqu'à très récemment, un habit typiquement Tunisien, mais il s'est avéré qu'il s'agit, contre toute attente, d'un vêtement Chinois. En effet, il nous est venu du Tibet, de la région de Tingri (d'où Dengri). De tout temps, il est le symbole d'un homme d'honneur, libre travailleur. Je revois ma mère, choisissant minutieusement dans les piles des boutiques de Barbes, pour en envoyer un, voire deux, neufs, à son beau-père, mon grand-père paternel, qui les recevaient avec une grande joie renouvelée chaque année.









Puis, je l'ai vu porté par Azzedine Alaia. L'illustre styliste déambulait souvent fièrement vêtu de son fameux Dengri Noir. Le Dengri a ensuite inspiré les plus grands, à savoir, Yves Saint Laurent, Kenzo, Klein... Il est revisité et se pare de toutes les teintes ou presque, de broderies, de broches et de toutes sortes de "plugs" . Je me suis donc, inspirée de cet iconique vêtement d'homme, dans une création féminine, dédiée à mon grand père, à ma culture et à mon pays, pour vous proposer le "Dengri Keswa Vermillon", plus glamour que jamais.




584 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout